Fiche Pays Canada

Canada

Intitulé officiel du pays : Canada
Capitale du Canada : Ottawa
Superficie : 9 984 670 km²
Population : 33 998 600 habitants
Peuples et ethnies : Le Canada est une nation très diversifiée au point de vue ethnique. Selon le recensement de 2001, 34 groupes ethniques d'au moins 100 000 membres vivent au Canada. Le groupe ethnique le plus grand se dit « Canadien » (39,4 %) puisque plusieurs Canadiens se considèrent comme étant d'ethnie canadienne, notamment ceux dont les ancêtres sont arrivés au temps de la colonisation, suivi par ceux qui se disent Anglais (20,2 %), Français (15,7 %), Écossais (14,0 %), Irlandais (12,9 %), Allemands (9,3 %), Italiens (4,3 %), Chinois (3,7 %), Ukrainiens (3,6 %) Indiens d'Amérique du Nord (3,4 %).
Langues : Les deux langues officielles du Canada, l'anglais et le français, sont respectivement les langues maternelles de 57,8 % et 22,1 % de la population.
Religions : Les Canadiens adhèrent à une grande variété de religions. Selon le dernier recensement, 77,1 % des Canadiens s'identifient comme Chrétiens ; de ceux-ci, les Catholiques constituent le plus grand groupe avec 43,6 % des Canadiens. L'Église protestante la plus importante est l'Église unie du Canada ; environ 17 % des Canadiens déclarent n'avoir aucune affiliation religieuse, alors que la population restante (6,3 %) adhère à des religions autre que le christianisme.
Institutions politiques : Monarchie constitutionnelle
Reine : Élisabeth II
Gouverneur Général : David Johnston
Premier Ministre : Justin Trudeau


Histoire du Canada

Le Canada réunit nombre de cultures et de peuples. Les peuples autochtones occupent le territoire qui est maintenant le Canada depuis plusieurs milliers d'années. Tous les autres habitants du Canada sont des immigrants ou des descendants d'immigrants – tous viennent d'ailleurs. Le Canada est parfois qualifié de « nation d'immigrants ».


Les peuples autochtones du Canada se divisent en trois groupes principaux : les Premières nations, les Inuits et les Métis. Ces peuples parlent plus de 50 langues, dont la plupart ne sont utilisées qu'au Canada. En fait, l'appellation « Canada » vient peut-être du mot « Kanata » qui signifie peuplement dans la langue des Hurons-Iroquois faisant partie des Premières nations.


L'existence officielle du Canada comme pays a débuté le 1er juillet 1867, lors de la création de ce qu'on appelle la « Confédération ». Avant 1867, les Français sont arrivés les premiers, suivis des Anglais. Chacun de ces deux groupes a amené avec lui sa langue, son système de gouvernement, ses lois et sa culture. En 1763, après une longue guerre entre Britanniques et Français, tout le Canada est passé sous la domination des premiers et s'est appelé « l'Amérique du Nord britannique ».


Vers la fin du XVIIIe siècle et au XIXe, pendant et après la Révolution américaine, nombre d'Afro-américains et de Loyalistes de l'Empire-Uni ont fui les États-Unis pour le Canada, où ils avaient des affinités avec les Britanniques et où l'esclavage était aboli.


Du milieu à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, des immigrants ont afflué de l'Europe par vagues, attirés par la perspective d'une vie nouvelle et meilleure au Canada. Certains se sont établis dans les villes et villages, d'autres ont travaillé dans les usines, les mines et les camps de bûcherons. Nombre d'entre eux étaient des agriculteurs qui ont couvert les Prairies de champs de blé. À cette époque, des immigrants de la Chine, du Japon et de l'Inde se sont installés principalement dans les provinces de l'Ouest. De nombreux immigrants ont participé à la construction des chemins de fer nationaux qui ont relié les côtes Est et Ouest et permis la colonisation de l'intérieur du pays.


Après chacune des deux guerres mondiales, des milliers d'immigrants et de réfugiés européens sont arrivés au Canada et ont contribué au développement de l'économie d'après-guerre. Pendant et après la Deuxième Guerre mondiale, les Canadiens sont devenus plus sensibles aux besoins des réfugiés et au désir des familles de demeurer unies.


Au cours des 50 dernières années, des gens de partout dans le monde ont fui les guerres civiles, les troubles politiques et les catastrophes naturelles pour trouver une vie meilleure ou un refuge au Canada.


Le Canada a encore besoin des compétences, des talents et de l'enthousiasme des nouveaux arrivants pour se développer, tout comme il a pu compter sur ceux des immigrants qui les ont précédés. Cette attitude se reflète dans les politiques canadiennes sur les immigrants et les réfugiés. Le Canada est aujourd'hui la patrie d'immigrants venus de plus de 240 pays. La plupart des nouveaux arrivants choisissent de devenir citoyens canadiens une fois qu'ils se sont établis et qu'ils ont satisfait aux exigences imposées pour l'obtention de la citoyenneté.



Géographie du Canada

Le Canada est le pays des grands espaces vierges. Il s'étend sur environ 5 000 km d'un océan à l'autre. La frontière avec les États-Unis suit plus ou moins le tracé du 49e parallèle jusqu'aux Grands Lacs et traverse les lacs Supérieur. Au nord, le Canada s'étend très au-delà du cercle polaire.
Le territoire canadien peut se diviser en 5 grandes zones :

  • la région appalachienne au sud-est (Provinces maritimes) ;
  • « le bouclier canadien » au centre et à l'est du pays (région du Saint-Laurent, sud de l'Ontario et du Québec) ;
  • les Prairies (le Manitoba, la Saskatchewan et une partie de l'Alberta) ;
  • les Rocheuses, à l'ouest ;
  • la côte pacifique, baignée par des températures relativement douces et des pluies fréquentes.

L'Ouest du pays est une région très active, tandis que l'Est est moins dynamique, dès qu'on s'éloigne de la vallée du Saint-Laurent et des Grands Lacs ; les régions de Toronto et Montréal dominent l'activité économique et culturelle.

On distingue l'espace atlantique (la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, Terre-Neuve et l'île du Prince-Édouard), tourné vers l'océan, même si l'agriculture garde une place importante.
Au centre, le Québec et l'Ontario ont longtemps formé l'axe dynamique du Canada.
Les Prairies regroupent le sud de l'Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba, vaste plaine vouée à l'élevage du bétail et à l'agriculture. L'arrivée du chemin de fer a permis le développement de Winnipeg, Regina et Saskatoon, et la découverte de pétrole a propulsé Calgary.
Enfin, la façade pacifique est dominée par Vancouver, en Colombie-Britannique. Industrielle et commerciale, elle exporte essentiellement vers l'Asie, d'où sont originaires le tiers de ses habitants.
Quant au Grand Nord canadien, vaste et peu exploité, il s'y développe de petits centres urbains à vocation administrative et commerciale. C'est le refuge de la civilisation amérindienne.


Climat au Canada

En gros, plus on va vers le sud, plus il fait chaud. La plupart des Canadiens vivent d'ailleurs dans cette zone. Voici quelques indications valables pour la partie sud du pays, littoral pacifique excepté : en mai et septembre, journées chaudes mais nuits fraîches ; en juin, chaud ; en juillet et août, très chaud et plutôt sec ; en octobre, de frais à très frais ; en novembre, assez froid et début de gel ; en décembre, janvier et février, très, très froid avec de superbes journées ensoleillées ; en mars et avril, timide redoux et début du dégel.

  • Dans la région des chutes du Niagara, le temps est clément pour les vignobles. L'hiver, on en profite pour fabriquer le fameux ice wine, un nectar de raisins gelés et en partie déshydratés par le froid. Les chutes du Niagara sont en partie pétrifiées dans la glace.
  • À l'ouest du pays, on compte même trois zones climatiques différentes. La côte pacifique jouit d'un microclimat doux et humide. Il y pleut beaucoup en hiver, moins en été. Il y a rarement de grandes chaleurs. L'intérieur sud de la Colombie-Britannique est, en revanche, très sec. On peut même y souffrir de la canicule. Dans la région des Rocheuses, enfin, le climat est alpin, donc froid et sec.
  • L'Alberta est l'une des provinces canadiennes les plus ensoleillées, avec la Saskatchewan et le Manitoba, qui jouissent d'un climat continental sec.

Parcs nationaux et provinciaux

Actuellement, il y a une quarantaine de parcs nationaux sur le territoire canadien ainsi que de nombreux parcs provinciaux dépendant des gouvernements locaux. Les parcs ont pour objectif d'assurer la protection des ressources naturelles, tout en permettant au visiteur de découvrir les richesses de la nature.
Dans les centres d'accueil, des naturalistes vous fourniront toutes les indications nécessaires. Vous trouverez également dans les parcs des campings et aires de pique-nique dans des coins superbes.


Respectez la nature : dans les parcs, ne fumez pas, ne coupez rien et ramassez vos détritus. Ne vous laissez pas non plus aller à nourrir les animaux : les autorités des parcs l'interdisent, pour éviter que les animaux ne deviennent dépendants de l'homme.


Sur les panneaux routiers, les parcs nationaux sont signalés par un castor. Ils ne sont pas tous ouverts toute l'année, et s'ils le sont, les services sont réduits hors saison. Des droits d'entrée sont demandés.


t

150

créateurs de voyages

r

17685

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

116721

voyageurs nous ont fait confiance

Haut